LAIT & ONGUENT



Ce trou béant devenu volcan pleurant sa sève derrière les côtes et les vestiges ? C'est un passage.


Si un jour vous vous laissez aller prendre un bain dans cet océan de flammes et de sang, si vous vous laissez vous reposer là juste là un instant, au creux du battement de votre cœur, entre l'inspiration et l'expiration, dans le nid de la Présence, sans chercher à contourner le gouffre, sans chercher à fuir les embruns de larmes, sans partir en quête d'eau ni de radeau pour glisser au dessus des torrents-sentiments, regardez bien. Ouvrez grand l'Oeil qui Voit au milieu de votre poitrine.


Vous assisterez au miracle resplendissant de voir le sang et la plaie se transformer en lait et onguent. Vous sentirez le miel et la myrrhe, et les roses et la cannelle, et le jasmin et le parfum des orangers.


Vous verrez les tentatives de protection s'épanouir en fleur, et les murs de protection rendre leurs armes aux baisers des nuages. Vous verrez la Lune sourire en plein jour et la nuit éclairer vos matins. Le soleil se tiendra dans le sel de vos mains. Et les silences riront plus fort que mille tournesols.


Vous vous rendrez compte que ce que vous avez pris tant de mal à cacher, échapper, adoucir, renforcer deviendra la source même qui jaillit du sein nourricier. Peut être sentirez-vous la voie lactée abreuver vos soifs et entendrez le chant des souffrances chanter "Shanti, Shanti, Shanti". Paix, paix, paix.


Et ce lieu "sein" d'où émanait l'origine de vos peines et excusait vos manques d'Amour trouvera grâce à vos yeux dé-voilés. L'Amour sanctifié sera proclamé. Et vous aimerez. De tout votre être. Ce que vous êtes. Ce qui est. Vous serez la Mère et vous serez le Père.


Vous oublierez et vous rappellerez et oublierez encore. Vous renaitrez des milliards de fois. Et bénirez le Ciel de vous aimer comme ça.


Ce soir, alors que je me rappelle le temps d'être là, et que je laisse ces mots trouver leur liberté sous mes doigts et dans ma voix, je veux me dire que je choisis le lait. De me laisser toucher. De laisser mon cœur en paix.


Puissent ces mots trouver écho ou s'en repartir dans les airs.


Écrit par Clémence Borodine - Art Of Rituals

mots & image non libres de droit.